Le Moule, terre de mémoires

Le Moule dispose de différentes fouilles archéologiques mettant à découvert le passé précolombien du site conservé au musée Edgard-Clerc.

Appelée Portland jusqu’au début du XIXe siècle, la commune ne tardera pas à devenir un important centre agricole. Elle devient ensuite la seconde ville de l’île et obtient le droit d’exporter directement ses produits (sucre, café, coton, cacao, épices) sans passer par la capitale qu’est la Basse Terre.

C’est ainsi que Le Moule s’établit comme premier et unique port sucrier de la Côte au Vent. Malheureusement, exposée avec sa façade sur l’océan Atlantique, la ville connaîtra des attaques anglaises entre 1794 et 1809 ce qui oblige aux autorités de solidifier les fortifications.

La ville a fait beaucoup d’efforts afin de redonner pour redonner une image attractive, rénover ses bâtiments publics, moderniser ses infrastructures. La commune abrite de nombreux bâtiments comme la sucrerie Gardel, la distillerie Damoiseau, seule distillerie de Grande-Terre, et la Maison Zévallos, qui apparement est hantée.

Maison du Crabe

Cet écomusée a été construit pour vous montrer les différents spécimens de crabe qui existent et partager les diverses recettes pour cuisiner votre crabe à toutes les sauces !

maison crabe.jpg

Usine Gardel

Fondée en 1870, la sucrerie a survécu et reste à ce jour la seule unité sucrière de la Guadeloupe. Elle est rattachée à la centrale thermique et lui fournit la bagasse destinée à l’alimentation des chaudières.

usine gardel.jpg

Distillerie Damoiseau

Meneur incontesté du marché guadeloupéen, il est présent en France métropolitaine et à l’export dans plus de 40 pays. La distillerie est une unité qui se modernise. Elle reste toutefois fidèle à un savoir-faire traditionnel.

Vous trouverez la boutique La Cabane à Rhum, où on y remarque une sélection variée de rhums, mais aussi du sirop de batterie, des livres de recettes, des verres customisés… ainsi que de l’artisanat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Musée Edgar-Clerc

Ce musée vous fait découvrir ce que l’archéologue Edgar Clerc a pu dégoter sur les sites de Grande-Terre tels que Morel et les découvertes exceptionnelles qu’il y a mises au jour. Ces dernières permettent de décourvrir certains aspects de la vie quotidienne des Amérindiens durant les premières périodes précolombiennes (200 av. J.-C. – 800 ap. J.-C.). Les visiteurs découvrent l’histoire des Amérindiens, premiers occupants des Petites Antilles, à travers les fouilles. Le parc du musée propose un jardin amérindien composé d’impressionnants arbres tropicaux (grenadiers, tamarins, calebasses ou encore maniocs) et des plantes médicinales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Habitation Zévallos

Cette habitation a une histoire assez passionnante; elle est classée dans les meilleurs ateliers parisiens de la fin du XIX° siècle. En effet, un riche habitant provenant de Louisiane avait commandé 2 maisons pour chacune de ses filles à Gustave Eiffel. Fabriquées à Levallois-Perret, elles ont ensuite été embarquées sur un navire à destination de la Nouvelle-Orléans mais après une tempête, le navire se déroute vers le port le plus proche, qui estPointe-à-Pitre. Malheureusement, il a du mettre aux enchères la cargaison afin de payer les réparations du bateau. L’une des maisons a été achetée par un certain directeur de l’usine sucrière Darboussier (musée Saint John Perse aujourd’hui). L’autre a été achetée par Hector Parisis de Zévallos, planteur de canne qui l’a fait construire à proximité de son usine en 1877. La légende dit que la maison serait hantée : la nuit, on entendrais des cris, ceux des fantômes de travailleurs indiens assassinés sur ordre du maître, le comte Hector Parisis de Zévallos. Afin de dresser une révolte, les meneurs auraient péri dans le four de l’usine. Mais ne vous inquiétez pas ! La journée, la visite guidée est totalement balisée.

zevallosMaison de Zevallos

Église Saint-Jean-Baptiste

Cette église en forme de croix latine, d’inspiration néo-classique, est remarquable.
Elle conserve un décor boisé aux tons pastel, qui est assez magnifique.

égliseéglises

Espace Wizosky

Ce dernier fait l’objet de ruines d’un bâtiment qui datent du XIX° siècle et qui fut vendu à plusieurs reprises avant d’être racheté par la mairie dans les années 30 pour le transformer en école. Aujourd’hui, c’est une place publique réputée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Parc archéologique Ouatibi-Tibi

En bordure de lagon, ce parc est un lieu égayé de sculptures contemporaines.
Il compose trois espaces:

  • un espace de mémoire qui rend hommage aux populations originelles ayant habité le nord de la Grande-Terre ;
  • un centre d’interprétation archéologique qui présente les traditions amérindiennes ;
  • et un espace d’animation, avec un parcours de santé doté d’accessoires sportifs accessibles à tous.

Aménagé sur plusieurs , ce parc archéologique est idéal pour la promenade, la détente et la méditation.

bai

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Habitation Néron

Cette Habitation est à découvrir section Lacroix dans la commune du Moule, qui, autrefois, l’aristocratie coloniale au XVIII° siècle, car elle hébergeait le plus grand port commercial de la Guadeloupe.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Kaza l’Id

Cette association se propose, pour un tarif très raisonnable, de faire visiter des sites naturels de Saint-François et du Moule lors de randonnées pédestres.

Anse Saint Marguerite

Malgré qu’elle soit peu fréquentée, cette plage, face à l’île de Désirade, est probablement un site ou l’on a trouvé un cimetière supposé d’esclaves. Le lieu constitue un site archéologique majeur en Guadeloupe.

anse margu.jpg

Plage de l’Autre Bord

Si vous désirez faire un pique-nique avec votre famille ou des amis, cette plage est parfaite pour vous avec ses carbets dotés de tables. Elle se prête à la baignade en famille avec son lagon protégé par une barrière de corail. Un parc aquatique est situé à proximité de la plage.

autre bord

Rédigé par Conseiller Immobilier Guadeloupe

Responsable de l'agence Immobilière VILLABEL IMMOBILIER en Guadeloupe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :